AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Nos vies en plus belles...

Aller en bas 
AuteurMessage
Aélys Maxwell
Leaving is easy with eyes closedAélys Maxwell

Messages : 190
Raison de sa venue : consomation abusive de drogue et d'alcool, tentative ratée de meurtre dont elle s'est, aux yeux des gens, repentie
Humeur : toujours fausse

Just Me
Love:
Liens:
Orientation sexuelle: hétéro mais...

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyVen 10 Sep - 23:20

Nos vies en plus belles...  2br8s7Cade And AélysNos vies en plus belles...  Avixoj

La journée avait été fatigante. Les psychologues avaient essayé de me parler. Leurs beaux mots, leurs belles phrases me semblaient tellement fausses. Tellement abstraites. « Se libérer pour avancer » ils en avaient de bonnes. Je n’avais rien à libérer. Et je n’étais pas sûre de vouloir avancer. Parce qu’avancer c’était oublier le peu de cette enfant qu’il me restait. Ces petites pensées. Ces petits gestes. Où je me surprenais à penser que je n’étais peut-être pas si loin de cette gamine que j’avais été. J’avais simplement grandis trop vite. Et à cause de qui ? À cause de lui… alors que je poussais la porte du foyer une vague de rage s’empara de moi. Si, il y avait une chose à libérer. Toute cette haine. Toute cette violence. Je rêvais d’un couteau. Et d’un minimum de courage. Je rêvais d’un geste que les gens pourraient pensé fou. Mais qui pour moi serait tout calculer. Tout réfléchis.

Le carrelage était encore mouillé mais je n’y prêtais pas attention. Au contraire je trainais les pieds pour y laisser plus de traces. Vous ne vous êtes jamais sentis comme un fantôme sur la terre, comme quelqu’un qui n’a rien à y faire ? Je me dis souvent que je ne suis pas à ma place parmi vous. Et aussi futile que puisse être les marques que je laissais sur le sol, elle était une preuve de ma vie. Où de ma non vie si on voulait aller par là…

Cade, l’homme à tout faire du manoir, me lança un regard noir en me faisant remarquer que je pourrais montrer un minimum de respect pour son travail.

Je ne répondis rien, me laissant lourdement tomber sûr l’un des canapés. Aussi étrange que cela puisse paraitre, j’aimais beaucoup Cade. Pour rien au monde je lui aurais avoué. C’est évident. Mais je sentais que lui tout comme moi cachait quelque chose. Un secret. Un passé. Comme nous tous ici aurais-je envie de dire. Toi, que j’ai croisé tout à l’heure dans ce couloir, ne caches tu pas sous tes grands air un cœur brisé ? Si. Bien sûr que si. Mais ce jour là sans doute le mien saignait un peu plus qu’à l’accoutumé. Et je n’avais pas envie de rester seule. Je voulais avoir l’illusion de compter pour quelqu’un. L’illusion que quelqu’un pouvais me soutenir. Où juste me regarder… alors je tentais d’engager la conversation…


"-désolé, j’ai pas fait gaffe, je suis un peu fatiguée…"

Je m’étais excusé. Vous remarquerez. Et juste ce simple fait devait montrer un mal plus profond que d’habitude. Et un grand besoin de compassion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cade Stewart

Cade Stewart

Messages : 195
Raison de sa venue : Un nouvel emploi pour une nouvelle vie !
Humeur : Indifférente...

Just Me
Love: Not for the moment !
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyMer 29 Sep - 20:48

Un grand fracas se fit entendre dans le couloir vide du rez-de-chaussée... Suivit très vite par les injures agacées du jeune homme... Cade venait de faire tomber la quasi totalité du placard à balais sur le sol du corridor... Agacé au plus au point, il ramassa l'ensemble et le balança sans trop de considération dans le petit vestibule lui étant destiné, avant d'en retirer un seau, un ballet-brosse et une serpillère. Maudissant le jour où il avait eut la merveilleuse idée d'accepter ce job, il se dirigea nonchalamment vers les toilettes. Là, il remplit le seau d'eau, non sans éclabousser la plus grande partie de sa blouse... Vraiment ! Il semblait qu'il avait littéralement la poisse aujourd'hui ! Et c'était peu dire... Serrant les dents, il soupira... Ok ! Il fallait rester zen...

Attrapant le manche du ballet et la hanse du seau, il se dirigea vers le foyer. Posant violemment le récipient sur le sol, ce dernier ne manqua pas de déverser son contenu en grosses gouttes d'éclaboussures... Ah... Il aurait pu s'arracher les cheveux en l'instant.. Mais il n'en fit rien, tentant de garder son calme et se mettant au boulot...

La pièce était reluisante, il avait pratiquement terminé, lorsqu'une jeune fille se permit sans vergogne de piétiner le sol fraichement nettoyé. Au summum de l'agacement, Cade lui lança un de ses regards noirs dont il avait le secret. Ce dernier signifiait clairement qu'il avait juste envie d'arracher la tête de la belle.

Avalant sa salive, il serra les poings... Stewart n'était pas connu pour rester calme et sa fureur n'allait sans doute pas tarder à se déverser sur la nouvelle venue... Jetant brutalement le balais par terre, il fit volte face pour jauger la jeune femme... Il s'apprêtait à lui balancer ses quatre vérités, lorsqu'elle s'excusa le plus sereinement du monde, prétextant sa grande lassitude...

Alors, ravalant sa rage, le jeune homme enfouit ses mains dans les poches de son jeans, observant toujours la jolie brune...Soupirant encore, il pris la parole en se retournant pour se remettre au travail...

- Pas grave... J'ai l'habitude d'être invisible ici...

Aussi efficace qu'une fée du logis, il repassa sur les traces laissées par la jeune femme en quelques instants à peine... Ceci fait, il se retrouva coincé près du canapé... S'il ne voulait pas à son tour détruire son travail, il devrait patienter un peu auprès de la belle... Résigné, il se laissa tomber sur le sofa, juste à côté de l'inconnue... Oui, Cade ne connaissait qu'une partie des étudiants du manoir et il préférait éviter de se mêler trop à eux... Pourquoi ? Simplement parce qu'il avait peur de replonger dans ses propres cauchemars...

Mais a bien y regarder, la jeune femme ne semblait pas non plus dans son assiette... Alors ravalant encore sa fierté, il engagea la conversation...

- çà n'a pas l'air d'aller très fort toi... Tu veux en parler un peu ? J'ai au moins dix bonnes minutes devant moi, vu l'allure à laquelle ce sol sèche !

Affichant un léger sourire en coin, il attendit la réaction de la jeune femme qui n'allait pas tarder à venir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélys Maxwell
Leaving is easy with eyes closedAélys Maxwell

Messages : 190
Raison de sa venue : consomation abusive de drogue et d'alcool, tentative ratée de meurtre dont elle s'est, aux yeux des gens, repentie
Humeur : toujours fausse

Just Me
Love:
Liens:
Orientation sexuelle: hétéro mais...

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptySam 2 Oct - 22:25

Cade soupira bruyamment et je ne sus que faire. Il devait me détester. Comme il vous déteste sans doute tous, chers collègues pensionnaires. C’était évident. Après tout, on passe notre temps à salir ce qu’il vent de faire. Et pour être totalement franche, je crois que ni vous ni moi ne nous en soucions. D’une manière générale j’entends bien…

Il enfonça plus profondément ses poings sans doute serré dans les poches de son jean et soupira une fois de plus. Il avait l’air tellement énervé qu’il en devenait presque comique. Mais loin de moi l’idée de me moquer de lui, vous savez que ce n’est pas mon genre… je suis franche et douce moi, toujours…


- Pas grave... J'ai l'habitude d'être invisible ici...

Je ne répondis rien. Qu’aurais pus dire ? Que c’était faux ? Que moi, je le voyais ? Plutôt mourir… alors, immobile devant le vieux canapé, je le regardais effacé les traces de mon passage. Les traces de ma vie. Tout s’efface dit-on. Tout ? Non. Ho non loin de là.
« Ce qui nous tue pas nous rends plus fort mais moi, moi je suis déjà mort… »
Je m’assis sur le sofa. La tête me tournait légèrement. Je savais que la nuit était faite pour dormir. Mais moi, je ne voulais pas dormir. Je ne voulais plus. Où alors je voulais ne plus jamais me réveillé. Ne plus voir un énième matin. Une énième aurore…

- çà n'a pas l'air d'aller très fort toi... Tu veux en parler un peu ? J'ai au moins dix bonnes minutes devant moi, vu l'allure à laquelle ce sol sèche !

Je le regardais. Qu’avait-il dit ? Serais-ce possible qu’il s’intéresse à moi ? Juste un peu ? Mais pour de vrai j’entends. Pas comme tout ces foutu psy à la noix qui nous harcelaient à longueur de journée. Je ne savais pas si je voulais lui répondre. Au si, bien sûr, je le voulais. Mais est-ce que j’en étais capable ? Sans doute pas…

Alors j’affichais un sourire que je voulu convaincant mais qui ne le fut sans doute pas. Pourquoi n’arrivais-je plus à faire semblant ?

-je ne sais pas… murmurai-je en baissant les yeux consciente que mon masque habituel était totalement fissuré.

-je ne sais plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cade Stewart

Cade Stewart

Messages : 195
Raison de sa venue : Un nouvel emploi pour une nouvelle vie !
Humeur : Indifférente...

Just Me
Love: Not for the moment !
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyMar 5 Oct - 22:50

Étrangement, elle parut perturbée par l'intervention du jeune homme... Certes, il n'avait pas pour habitude de se montrer aussi prévenant avec la première inconnue qui passait dans le coin, mais tout de même, il n'était pas un monstre. Bien sûr il avait son caractère, son foutu caractère, il se montrait bien souvent odieux et agressif avec le monde entier, mais au fond de lui se cachait un être plein de générosité et de bienveillance que très peu de personnes avaient eut le bonheur de connaître... Quoiqu'il en soit, la jeune femme sembla des plus décontenancée lorsqu'il s'intéressa à ce qu'elle pouvait ressentir et il ne savait pas très bien comment réagir à cela...

Toussotant, il posa ses coudes sur ses genoux pour soutenir sa tête. Son regard se perdit dans le vide, figé en direction du mur d'en face... Il n'avait plus qu'à attendre... Attendre que le sol sèche, attendre que la jolie brune se décide enfin à dire quelque chose de constructif, attendre que quelqu'un le sauve enfin des méandres de son passé... Et pourquoi ne pas agir ? Pourquoi ne pas prendre son destin en main ? Il avait réussit à s'en sortir au prix d'efforts surhumains. Ce job au manoir était pour lui une porte de sortie en quelques sortes.

Perdu dans ses pensées, il se souvint tout à coup de la présence de la jeune femme... Voulait-il vraiment lui venir en aide ? Avait-il réellement envie de la connaître ? Pourquoi pas ! Il n'avait rien de mieux à faire de tout façon pour le moment...

- Te sens pas obligé de me répondre... Après tout, je ne suis pas psy ! Et entre nous, heureusement ! Qu'est ce que je détesterais leur ressembler avec leurs névroses quasi-omniprésentes !

A quoi jouait-il au juste ? Depuis quand s'intéressait-il au pensionnaires du manoir ?

- Oh fait, pourquoi t'es ici ? T'as tué quelqu'un parce qu'il t'avait regardé de travers ? T'as pris de la drogue à outrance parce que papa ne faisait pas attention à toi ? Ou t'as insulté un prof qui s'est senti obligé de porté plainte ?

Souriant légèrement, il se moquait presque des raisons qui attiraient les jeunes en ce lieu... Souvent, il s'agissait de filles ou fils à papa trop gâtés qui finissaient par péter un câble et çà le dégoutait, lui qui avait trimé toute sa vie, qui s'était battu comme personne pour s'en sortir...

- J'suis sûr que c'est une histoire à dormir debout et que tu te sens oppressée et victime d'un complot ! Vous avez tous des excuses à la con de toute façon...

La porte qu'il avait ouvert il y a quelques instants venaient de se refermer subitement... Cade était redevenu le grand méchant loup qui terrorisait les petites filles.. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il avait peur de dévoiler quelque chose de lui-même, le bon côté de son être... Il était terrifié à l'idée qu'une inconnue puisse percer son épaisse carapace de haine et de violence et découvre la sensibilité qui se cachait en dessous... La meilleure défense, c'était l'attaque, il paraissait... Alors la machine était en marche ! La jeune femme risquait d'en pâtir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélys Maxwell
Leaving is easy with eyes closedAélys Maxwell

Messages : 190
Raison de sa venue : consomation abusive de drogue et d'alcool, tentative ratée de meurtre dont elle s'est, aux yeux des gens, repentie
Humeur : toujours fausse

Just Me
Love:
Liens:
Orientation sexuelle: hétéro mais...

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyDim 10 Oct - 14:29

- Te sens pas obligé de me répondre... Après tout, je ne suis pas psy ! Et entre nous, heureusement ! Qu'est ce que je détesterais leur ressembler avec leurs névroses quasi-omniprésentes !

-j’aime pas les psys… fut tout ce que je trouvais à lui répondre. Mais c’était la réalité. S’il avait été un psy je ne l’aurais sans aucun doute jamais regardé. Je l’aurais hais tout de suite. Et je ne pus m’empêcher de penser que j’aurais tout de même loupé quelque chose.

- Oh fait, pourquoi t'es ici ? T'as tué quelqu'un parce qu'il t'avait regardé de travers ? T'as pris de la drogue à outrance parce que papa ne faisait pas attention à toi ? Ou t'as insulté un prof qui s'est senti obligé de porté plainte ?

Il souriait. Il était horrible. Il souriait. Se moquait-il de moi ? J’eus soudain envie de le détruire. À quoi jouait-il ? croyait-il vraiment que c’était ça ma vie ? Celle d’une gamine pourrie gâté qui, un jour, avait dérapée ? si seulement il savait ? Ou plutôt non, heureusement qu’il ne savait pas. Parce qu’il ne pourrait de toute façon pas comprendre. Personne ne pouvait comprendre. J’ai déjà entendu dire que les ados aimaient être incompris. Peut-être étais-ce vrai, qui sait. Mais moi, j’aurais bien aimé que quelqu’un s’intéresse à moi… voyant que je ne lui répondais pas il continua sur sa lancée…

- J'suis sûr que c'est une histoire à dormir debout et que tu te sens oppressée et victime d'un complot ! Vous avez tous des excuses à la con de toute façon...

J’eus envie de l’insulter. De la frapper. Mais je ne le fis pas. J’optais pour quelque chose de bien plus habituel pour moi. Quelque chose de faux et de mielleux. De tellement collant qu’il n’allait pas pouvoir en sortir. Et moi non plus… j’étais depuis bien longtemps prise à mon propre jeu…


-tu crois ? Murmurai-je d’une voix mielleuse totalement fausse mais totalement calculée, sans doute. Mais j’aurais préféré ne pas vivre ma « grande histoire ».

Ses remarques m’avaient faites revenir sur terre. Reprendre mon sourire. Et mes petits jeux. Mais ici, on est tous un peu pareil non ? On se protège comme ça. Certains avec de la violence. Moi, avec des sourires.

-j’aurais préféré ne jamais voir ma mère mourir. Ne jamais me droguer. Me jamais me faire violer. Mais c’est la vie n’est-ce pas ? Et toi, c’est quoi le grand malheur de ta pseudo existence ? D’être née ?

je souriais. D'un air tellement naturel que j'en fus moi-même surprise...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cade Stewart

Cade Stewart

Messages : 195
Raison de sa venue : Un nouvel emploi pour une nouvelle vie !
Humeur : Indifférente...

Just Me
Love: Not for the moment !
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyDim 17 Oct - 15:27

L'intervention du jeune homme semblait avoir éveillé la jeune femme, comme si tout à coup elle se sentit obligé de remettre son masque, celui de l'adolescente en constante révolte que presque tous les pensionnaires ici avaient... Il avait refermer l'épaisse forteresse qui encerclait son cœur et elle avait fait pareil ! Il l'avait cherché, c'est vrai et il le regrettait presque.. Mais pas question de reculer à présent... Elle se mettait à son tour à le provoquer, il allait riposter, comme toujours... Et puis elle lui balança au visage tous ses malheurs : sa mère décédée dans des circonstances inconnues, sa descente aux enfers accompagné par cette horrible amie qu'était la drogue, son viol... Quelque part, ce qu'elle avait vécu était similaire à sa propre vie et il s'en voulait soudain de s'être moqué d'elle.. Après tout, elle n'avait certainement pas demandé à vivre tout çà... Tout comme lui d'ailleurs...
Mais sa question finale le ramena sur terre lui aussi... Elle se protégeait derrière ses paroles cinglantes et il ne savait réagir autrement qu'en utilisant la violence...

- Et pourquoi ne pas essayer de t'en sortir plutôt que de profiter du système et de te laisser vivre dans ce foutu manoir ?

Après tout, lui l'avait bien fait : essayer de s'en sortir. Évidemment, les années en prison lui avait sans aucun doute ouvert les yeux sur pas mal de choses, elle n'avait pas encore eut toute l'expérience dont il avait bénéficié... Quoiqu'il aurait préféré lui aussi ne pas vivre tout çà...

- J'ai appris à considérer ma naissance autrement vois-tu ! On m'a permis de m'en sortir alors j'imagine que la vie à sa petite importance... Évidemment, j'aurais aimé que çà se passe autrement, mais on ne décide pas de son destin apparemment...

Pourquoi lui racontait-il ses états-d'âmes au fait ? Elle l'avait cherché il y a à peine quelques instants, il devait se défendre...

- Elle est morte comment ta mère ? Elle a du le chercher.. Genre un excès d'alcool ou de drogue qui a provoquer un cancer ou une connerie comme çà, je me trompe ? A moins que ce ne soit un accident parce qu'elle était trop fatiguée de te supporter... Tu crois franchement que tu ne serais pas tomber dans la drogue si elle était encore là ? Tu parles ! Quant au viol, franchement, t'as forcément du provoquer le mec !

Ok ! Là il y était allé fort, trop fort même... Mais il était énervé et ne se rendait pas compte de l'impact de ses paroles... Reniflant, il se leva, impatient d'attendre que ce foutu sol sèche... Jetant un regard en arrière, il se senti soudain coupable... Il n'aurait pas du lui balancer çà au visage... La culpabilité de la mort de sa mère devait déjà assez la ronger comme çà pour qu'il en rajoute... Il savait o combien les mots pouvaient faire mal et il venait de les utiliser comme une arme... Il était monstrueux... Et là, maintenant, tout de suite, il aurait tout donner pour avoir une toute petite dose de cocaïne... Juste pour oublier ce qu'il venait de faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélys Maxwell
Leaving is easy with eyes closedAélys Maxwell

Messages : 190
Raison de sa venue : consomation abusive de drogue et d'alcool, tentative ratée de meurtre dont elle s'est, aux yeux des gens, repentie
Humeur : toujours fausse

Just Me
Love:
Liens:
Orientation sexuelle: hétéro mais...

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyLun 18 Oct - 17:23

- Et pourquoi ne pas essayer de t'en sortir plutôt que de profiter du système et de te laisser vivre dans ce foutu manoir ? J'ai appris à considérer ma naissance autrement vois-tu ! On m'a permis de m'en sortir alors j'imagine que la vie à sa petite importance... Évidemment, j'aurais aimé que çà se passe autrement, mais on ne décide pas de son destin apparemment...

Je crois bien que j’avais réussis à l’énerver. Ce qui n’avait pas été très dur en fin de compte. Quelques répliques. Quelques phrases que je ne pensais pas. Et le voilà déjà monté sur ses grands chevaux. La nature humaine est quelque chose de très surprenant. Et d’incontrôlable. Il avait appris à s’en sortir… c’était bien beau. Mais pour apprendre, il fallait avoir deux choses : un maitre et l’envie. Je n’avais ni l’un ni l’autre. Je préférais laisser passer le temps. Le regarder défiler. Et me dire qu’un jour, peut-être, quelqu’un m’attrapera. Pour m’empêcher de descendre encore plus bas…

- Elle est morte comment ta mère ? Elle a du le chercher.. Genre un excès d'alcool ou de drogue qui a provoquer un cancer ou une connerie comme çà, je me trompe ? A moins que ce ne soit un accident parce qu'elle était trop fatiguée de te supporter... Tu crois franchement que tu ne serais pas tomber dans la drogue si elle était encore là ? Tu parles ! Quant au viol, franchement, t'as forcément du provoquer le mec !

Ses paroles me firent l’effet d’un couteau. Une lame enfoncée avec délice dans mon pauvre cœur que je croyais à présent savoir protéger. L’amour est un poison qui détruit les barrières. Avez-vous remarqué comme on est plus sensible aux paroles des gens qui comptent à nos yeux ? Certaines femmes, comme ma mère, aiment tellement leur bourreau qu’elles ne savent pas le quitter. Serais-je de celles-là ? Non ! Alors je le regardais. Froidement. Et d’un geste sûr je levais mon bras pour lui administrer une gifle magistrale. Je me laissais rarement emporté. En général, je préférais faire la cruche qui ne comprend pas. Mais qu’il s’en prenne à moi, passe encore. Qu’il s’en prenne à ma mère, surement pas.

- regarde-moi dans les yeux. Tout au fond des yeux. Et écoute-moi.

Je plongeais mon regard dans le sien.

- insulte-moi tant que tu veux. Je n’ai que faire de ce que tu penses de moi. Mais ne t’avise jamais de t’en prendre à ma mère. Tu ne sais pas qui je suis. Tu ne sais pas qui elle était. Et moi je vais te le dire : c’était la femme la plus belle et la plus noble que le monde ait jamais porté. Alors la prochaine fois que tu la salies comme ça, ce n’est pas une gifle que tu te prendras dans la face.

J’allais dire quelque chose que je me savais incapable de faire. Mais tant pis. Il fallait qu’il comprenne. Pas touche à la famille. Et ma famille n’avait jamais compté qu’un seul membre…

-tu oublieras juste de te réveiller un petit matin. Et je n’y serai pas pour rien…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cade Stewart

Cade Stewart

Messages : 195
Raison de sa venue : Un nouvel emploi pour une nouvelle vie !
Humeur : Indifférente...

Just Me
Love: Not for the moment !
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyMar 19 Oct - 17:47

Après les horribles paroles qu'il lui avait balancé au visage, il s'était attendu aux larmes, aux cris, ou même à l'indifférence, mais elle réagit de la seule façon à laquelle il n'aurait jamais pensé.. La gifle... Elle avait osé ! Osé le piquer au vif dans sa fierté, osé lever la main sur lui, osé le frapper froidement... Et çà ne s'arrêta pas là, non... Elle plongea son regard dans le sien et lui débita ses quatre vérités avec un aplomb étonnant avant de le menacer ouvertement, çà aussi elle avait osé... Et le regret laissait place à la colère et à la haine... Oui il était allé trop loin, mais on ne menaçait pas Stewart impunément de la sorte, ah çà non ! Elle allait les sentir passer ses airs provocants et ses manières de petit Caïd !

Étirant ses lèvres en un rictus malsain, il s'avança vers elle, d'un pas sûr, il l'obligea à reculer, reculer encore... Jusqu'à tomber assise sur le canapé... Alors il posa ses mains des deux côtés de la tête de la jolie brune, sur le dossier du sofa... Son visage n'était qu'à quelques centimètres de celui de la jeune femme et il pouvait sentir son souffle sur ses lèvres... Ses yeux étaient encrés dans ceux de la belle...

- Ne me menaces pas ma belle ou tu risques de le regretter ! Tu sais, des gamines dans ton genre qui provoquent de la sorte, j'en ai vu défiler dans ma vie et elles ne m'ont jamais fait peur ! Tu veux me tuer... Vas-y ! La mort ne m'effraye plus ! Mais si tu échoues... Tu vas t'en mordre les doigts car ce sera moi qui me vengerais !

Ceci dit, il détourna quelque peu son regard qui se posa subrepticement dans le décolté de la jolie brune, chose qui eut pour effet de le déstabiliser bien plus qu'il ne l'aurait cru... Incapable de changer de direction, la promiscuité, la façon dont elle l'avait frappé, sembla soudain provoquer en lui une certaine excitation, une attirance indéchiffrable, une envie indescriptible de la toucher, de glisser ses doigts dans ses longs cheveux, de caresser sa peau, douce...
Alors, sans réfléchir une seule seconde, il l'embrassa, langoureusement, longuement avant de se rendre compte de son geste... Stoppant net, il se redressa, lui tourna le dos et fit quelques pas pour s'éloigner d'elle... Que lui arrivait-il ?

- Excuses moi.. Je n'aurais pas du... Je... je ne sais pas ce qu'il m'a pris...

Sa voix était rauque, peu assurée, il avait réagit d'une façon tellement improbable qu'il ne savait comment se dépêtrer de la situation... Passant nerveusement une main dans ses cheveux il se retourna à nouveau pour lui faire face... Faire face à celle qu'il avait insulté puis embrassé sans réfléchir... Mais qu'avait-il dans la tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélys Maxwell
Leaving is easy with eyes closedAélys Maxwell

Messages : 190
Raison de sa venue : consomation abusive de drogue et d'alcool, tentative ratée de meurtre dont elle s'est, aux yeux des gens, repentie
Humeur : toujours fausse

Just Me
Love:
Liens:
Orientation sexuelle: hétéro mais...

Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  EmptyLun 8 Nov - 17:55

Un sourire mauvais apparut sur ses lèvres et un léger frisson me parcouru l’échine. Et, sans se démonté, il s’avança vars moi. D’un pas sûr. Fier. Je pris peur. Allait-il levé la main sur moi ? dans un cas pareil, je ne me jugerai pas coupable des blessures que je lui infligerai. Un homme ne devait jamais lever la main sur une femme. Quoi que, en cet instant, je l’avais légèrement… menacé. Alors je reculai. J’avais honte de moi mais j’étais incapable de l’affronter… un pas. Deux pas. Trois… je tombai sur le canapé. Je n’avais aucun replis possible… il posa ses mains de chaque coté de ma tête, son visage tout près du mien. Bien trop près… ses lèvres étaient si proches des miennes. Bien trop proches… et il me fixait de son regard dur…

- Ne me menaces pas ma belle ou tu risques de le regretter ! Tu sais, des gamines dans ton genre qui provoquent de la sorte, j'en ai vu défiler dans ma vie et elles ne m'ont jamais fait peur ! Tu veux me tuer... Vas-y ! La mort ne m'effraye plus ! Mais si tu échoues... Tu vas t'en mordre les doigts car ce sera moi qui me vengerais !

Un petit rire nerveux m’échappa et je répliquai…

-ne t’inquiète pas. J’ai raté mon coup une fois. Cela ne se reproduira pas…

Soudain, ses yeux descendirent le long de mon coup pour se poser sur mon décolleté. Et je me rendis compte que, dans sa position, il devait avoir une vue imprenable sur ma poitrine… je fus gênée mais ne le montrai en rien. Rester calme… respirer…

Mais soudain, alors que je ne m’y attendais pas, il posa ses lèvres sur les miennes et m’embrassa avec ardeur. Un instant, je tentais de résister. Mais bien vite je me surpris à lui répondre. Et à apprécier le moment. J’avais tant rêvé de lui…

Aussi dois-je vous avouer que je fus un peu déçu lorsqu’il stoppa notre baiser et s’éloigna brusquement de moi…


- Excuses moi.. Je n'aurais pas du... Je... je ne sais pas ce qu'il m'a pris...

Je le regardais. Il faut bien le dire, j’étais absolument perdue. Je ne savais que pensée. J’étais à la fois déçue et énervée. Déçue qu’il s’excuse de se baiser et énervée qu’il ait osé m’embrassé. Pourtant… il fallait le dire : j’avais aimé cet instant. Mais je ne voulais pas me faire de film. Je ne voulais pas me faire de faux espoir. Je devais trouver quelque chose à lui dire. Reprendre mes vieilles habitudes. Mais j’en étais incapable, alors je me contentais de balbutier des mots totalement incohérent… il me semblait presque être deux. Et en moi, ces deux personnes se battaient. Un instant, je réenfilais mon masque. Et, me levant, je viens me placer contre son dos avant de lui susurrer d’une vois aguicheuse « j’ai connu des étreintes mon appréciables… »

Puis, tout aussi brusquement, je me rendis compte à quel point j’étais pitoyable. Ne le niez pas, je sais que vous le pensez. Et, alors qu’il se retournait vers moi, je me trouvais incapable d’affronter son regard. Son jugement. Que pensait-il de moi ?

Alors, faiblement, je me retournais. Je m’étais toujours cru forte. Fière. Mais en fait, qu’étais-je ? Incapable de répondre à cette question, je m’élançais vers la porte. En moi, les deux parties de mon âme se battaient toujours, déchirant mon cœur. L’une voulait qu’il me rattrape, qu’il me dise des mots doux. Et l’autre voulait seulement qu’il me laisse disparaitre…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Nos vies en plus belles...  Empty
MessageSujet: Re: Nos vies en plus belles...    Nos vies en plus belles...  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos vies en plus belles...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vies croisées ( cherchez la lettre absente ) à suivre
» Les plus belles ruptures IG ~
» Les Belles Romaines...
» A l'aube de nos vies [PV: Ly'] *CLOS*
» Belles paroles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers of hell :: Pensionnat :: 2ème étage :: Foyer-
Sauter vers: